Get Adobe Flash player
NederlandsEnglishFrench

x

Les édulcorants artificiels

 

Les édulcorants artificiels sont utilisés dans le dentifrice afin de masquer le goût amer des autres composants primordiaux. Car les sucres naturels les plus courants (cycle à 6 carbones comme le fructose ou le glucose) ne peuvent être utilisés puisqu’ils favorisent la croissance des bactéries, cause des caries. Les édulcorants artificiels généralement utilisés sont la saccharine ou l’aspartame. Ces deux composants font l’objet de nombreuses réserves en matière de santé. neo’mum utilise des extraits de Xylitol et de Stevia, deux sources naturelles de sucre (distinctes des sucres courants dont les  cycles sont à 6 carbones).

La saccharine est un édulcorant artificiel utilisé comme agent sucrant non calorique dans un vaste choix de produits alimentaires, boissons, dentifrices et produits d’hygiène dentaire. C’est une aide pour les diabétiques en tant que sucre de remplacement.

La saccharine a été au centre de controverses et a été vendue avec une mention d’avertissement dans plusieurs pays jusqu’en 2001, date à laquelle cette obligation a été levée.
De nombreuses études ont été publiées concernant la saccharine et la grossesse. La saccharine a la faculté de passer à travers le placenta et pourrait rester dans le tissu fœtal. L’utilisation de la saccharine pendant la grossesse devrait donc être évitée. La saccharine se retrouve dans le lait maternel, donc pendant l’allaitement les femmes devraient éviter ou réduire son utilisation.

 

Saccharine


L’association américaine pour la grossesse liste la saccharine dans la catégorie non fiable puisque son utilisation par les femmes enceintes reste problématique. De récentes recherches supposent que la saccharine serait à l’origine de la prise de poids dans la mesure où elle susciterait le goût sucré, cause de boulimie.

En lire plus sur la saccharine

 

 

Aspartame

L’aspartame se compose de trois produits chimiques qui, lorsqu’ils se métabolisent, augmentent les niveaux de certains acides aminés (appelés excitotoxines) dans le cerveau et peuvent entraîner une prise excessive de radicaux libres par la cellule nerveuse, conduisant à la destruction de cette dernière. Cela peut créer un nombre de maladies innombrables et les risques liés à l’excitotoxine sont significatifs concernant les nourrissons, les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées  et les personne atteintes de maladie chronique. Plus de 75% des cellules nerveuses peuvent être détruites avant que l’on ne décèle un quelconque symptôme clinique de maladie chronique telle que la maladie de Parkinson, l’épilepsie, la démence, les problèmes hormonaux et Alzheimer.

L’aspartame a été le sujet de nombreuses controverses et de craintes depuis son acceptation en 1974 par la FDA américaine. De nombreuses critiques se sont élevées concernant l’utilisation de l’aspartame. Cependant la FDA, comme les agences règlementaires de l’Union Européenne, classe l’aspartame comme fiable si celui-ci est utilisé à de très faibles niveaux comme édulcorant artificiel.

L’association américaine pour femmes enceintes classe également l’aspartame comme fiable pour les femmes enceintes et celles qui allaitent mais recommande une consommation limitée, suggérant ainsi un degré de risque probable.


En lire plus sur l’aspartam

 



Bannière
Bannière
Bannière