Get Adobe Flash player
NederlandsEnglishFrench

x

Les parabens

 

Les parabens sont utilisés comme conservateur afin de prévenir la prolifération de micro-organismes dans les dentifrices, les produits d’hygiène et certains aliments. Son utilisation a permis de réduire considérablement la contamination microbiologique, c’est-à-dire qu’il permet d’allonger la durée de la conservation des produits de quelques semaines à plus de deux ans. Les produits courants utilisés sont le methyl-paraben, l’ethyl-paraben, le butyl-paraben et le propyl-paraben.

Il y a beaucoup de sujets d’inquiétude concernant la fiabilité des parabens dans les produits d’usage courant et encore plus dans le dentifrice. Les parabens perturberaient le système endocrinien c’est-à-dire celui qui produit les hormones corporelles. Les parabens sont fortement suspectés d’avoir un effet oestrogénique qui accélèrerait l’apparition d’une tumeur au sein.

Cette hypothèse est relayée par un certain nombre d’essais cliniques. Une étude publiée en 2004 a montré que des parabens ont été détectés dans toutes les tumeurs chez les femmes participant à l’étude, l’hypothèse étant que les parabens auraient pénétré dans les tissus après application du produit sur la peau. Cette même étude démontrait que le paraben prolifère dans le corps humain. Selon un rapport du CDC (USA), les parabens se retrouvent dans l’urine de la plupart des personnes. Aujourd’hui, on ne sait toujours pas si les parabens atteignent les fœtus ou les nourrissons. Cependant généralement quand on relève des incidences médicales sur les adultes, la probabilité qu’ils affectent les enfants est assez élevée.
neo'mum ne contient pas de paraben. L’objectif de neo’mum est de mettre à disposition de la femme enceinte le dentifrice le plus fiable.

Le triclosan est un composant antibactérien utilisé dans la plupart des dentifrices; il aide donc à  réduire la prolifération bactérienne, la plaque et les caries. L’agence américaine de protection de l’environnement classifie le triclosan comme une substance cancérigène probable. Le triclosan fait partie des perturbateurs endocriniens. Ce composé est suspecté, à partir d'une concentration encore méconnue, de bloquer la fabrication d'œstrogène, ce qui peut s'avérer particulièrement dangereux pour la femme enceinte, le développement cérébral et l'oxygénation du fœtus. Ses effets ont aussi été observés chez les amphibiens (Rana catesbeiana, Xenopus laevis). Il a montré une toxicité chronique et aiguë chez les espèces aquatiques. En outre, le triclosan est bioaccumulatif.

Bannière
Bannière
Bannière